La République populaire de Chine est un pays potentiellement aussi puissant qu’il est grand. C’est la première fois dans notre histoire moderne que le nombre fait à ce point la force (1). Là, ils nous font les Jeux Olympiques, et ils sont bien décidés à nous montrer qu’effectivement, ils sont plein, ils sont forts, et ils ont très envie de gagner, le tout à la Chinoise.

D’un autre côté, nous avons une tripotée de pays occidentaux qui sont partagés entre faire des affaires avec le nouveau Géant et faire attention quand même parce qu’il ne faut pas se faire piquer la place de Numéro 1. Dans ces pays occidentaux, des gens qui n’ont pas d’intérêts économiques en Chine (genre vous, moi, et 95% des Occidentaux) voient plutôt que les méthodes du gouvernement chinois craignent un max : censure, peine de mort, prisonniers politiques, anéantissement de la culture tibétaine, etc. Ces deux problématiques ne sont jamais abordées ensemble, et ce n’est pas les tentatives de ventes d’airbus à la Chine qui me contrediront.

Jusqu’ici, on est d’accord. Mais ça ne va pas durer, j’en ai bien peur. La Chine dépasse nos conceptions dans tellement d’aspects que j’entends depuis plus de deux ans des litanies de lieux communs et de préjugés sur les Chinois, et ça me met quand même pas mal hors de moi, je dois l’avouer. En effet, j’ai l’impression que tout le monde interprète la Chine à l’aune de son régime actuel, ce qui n’est pas très sympa pour ces 1 300 000 000 Chinois qui ont chacun leur vie, leur personnalité et leur point de vue.