Ces dernières semaines, j’ai traversé l’Atlantique en sous-marin en me nourrissant presque exclusivement de nouilles instantanées. Dans mon sous-marin, j’ai traduit des kilomètres de choses sans aucun intérêt, où il reste certainement plein de fautes parce que j’étais pas payée cher et que j’avais pas trop le temps de faire mieux. Dans n’importe quel boulot de freelance, il y a trois facteurs : qualité, rapidité, prix, choisissez-en deux madame, non pas les trois ça va pas être possible, vous comprenez, non c’est pas la crise, rien à voir.

Bref, j’ai enfin rendu Gros projet chiant, j’ai presque rattrapé mon retard sur Long projet chiant-mais-moins, j’ai du boulot jusqu’à l’année prochaine, c’est royal. En plus, je suis payée avec seulement 15 jours de retard, sans que j’aie besoin d’envoyer des mails Cosette (j’ai fait ça l’année dernière, à découvert le 20 décembre. J’ai envoyé un mail à une comptable très récalcitrante pour dire que mon frigo était vide et que je ne pouvais même pas offrir une orange à ma sœur malade pour Noël).1

Tout cela tombe très bien, parce que le boulot c’est bien mais ça fait pas une vie, sauf si vous êtes vulcanologue ou dresseur de dauphins. Je fais quand même pas mal de choses à côté, je continue d’alimenter Inspire me, je m’éclate sous Gimp (même que j’ai gagné un bouquin extraordinaire et jaune), je fais même des trucs avec des crayons et mes mains, ce qui ne m’était pas arrivé depuis quelques années, mais ça vous ne le verrez pas tant que ce sera moche, puis j’ai fait quelques trucs là-bas qui m’ont évité de m’ennuyer s’il était besoin.

Et puis, si je suis presque remise de l’élection d’Obama (qui va fermer Guantanamo et retirer les troupes d’Irak et peut-être même signer Kyoto, ah qu’il est fort ah qu’il beau ah qu’il est grand mon ami président des États-Unis), je dois avouer que je suis la chronique de l’explosion du PS avec un intérêt presque mesquin, et demain on va enfin savoir qui va secréter2 le parti le plus métastasé de France. Je me poile d’avance.

1. Pour ceux qui voudraient savoir ce qu’on m’a répondu, sachez que je me suis trompée d’adresse et que le mail est parti au robot qui envoie automatiquement les bons de commande.

2. Le président préside, le secrétaire secrète.