On pourrait croire que ce blog ralentit parce que je glandouille, nonchalamment étendue sur le canap avec du café, des clopes et des revues colorées. Il n'en est rien. Je fais plein de trucs. Mais comme je parle pas des trucs tant qu'ils sont pas finis, je garde ça pour moi.

Pour lutter contre ma tendance congénitale (oui Gru c'est à toi que je pense) à la procrastination, j'ai mis au point une technique révolutionnaire de self-management, dont je vais vous faire profiter car je suis toujours prête à aider mon prochain quand c'est gratuit. Cette technique c'est le FLT, le Fais Les Trucs.

Encore un truc de todo, vous allez me dire. Y a de ça. Le FLT est basé sur un cloisonnement étanche entre les trucs chiants et les trucs cools. Pourquoi ? Parce que les trucs chiants, ça vous empêche de vraiment profiter des moments où vous faites des trucs cool, et on n'est pas là pour se pourrir l'existence.

Les trucs chiants

J'écris les trucs chiants du jour sur une feuille A5 avec un gros feutre, en faisant de grosses lettres, pour bien me sentir menacée et sous pression. Il faut mettre le papier sur le bureau, à côté de l'ordi. Ça met bien mal à l'aise, alors on fait les trucs chiants tout de suite, en les rayant rageusement au fur et à mesure. Après on laisse le papier en évidence, tellement qu'on est fier.

Faut pas essayer de gérer les trucs chiants avec une appli trop sleek, pour deux très bonnes raisons : c'est très facile de ne pas ouvrir une appli, donc d'ignorer royalement les trucs chiants, et puis c'est un trop bon prétexte pour perdre des plombes à chercher, trouver, configurer et remplir l'appli, ce qui est totalement contre-productif. Or, le temps consacré aux trucs chiants doit être réduit au minimum.

Les trucs cools

La maintenant vous avez le droit de jouer avec un gestionnaire de todo trop cool. Chez moi c'est réservé aux projets persos qui ne sont ni chiants ni obligatoires. Séparer le chiant du cool, c'est au coeur du FLT. Ouvrir mon Snippely est un plaisir. Laissez-moi vous faire un spot de pub pour cette petite chose.

Snippely est une appli Adobe AIR qui fonctionne avec Adobe Air alpha pour Linux, ce qui est cool (toujours respecter la core value du FLT). C'est fait pour trier des notes et des bouts de code, donc ça peut servir à suivre tout ce que vous voulez. En gros, on crée un groupe, au hasard Thèmes DC, dedans on met des snippets, genre Idées en vrac, Bouts de code utiles, À faire sur Bearbeitung1, et dans ces snippets on rajoute des notes et des bouts de code (ça change la police, en gros). C'est bête comme chou, mais ça marche d'enfer.

Là vous vous dites que je suis drôlement sérieuse et organisée. Ceux qui me connaissent bien, par contre, sont morts de rire. Mais moi je ne me sens vraiment en possession de moi-même que lorsque je fais quelque chose que j'ai choisi (jouer avec Gimp, dormir, faire de la rillette de thon, pourrir le quotidien d'Olivier), alors je fais en sorte qu'il soit le plus long possible et je veux en profiter au maximum. Les choses qui n'appartiennent qu'à soi ne méritent pas d'être entâchées par des fantômes de trucs chiants.
 

1. Tant qu'ils sont en chantier, mes thèmes s'appellent tous Bearbeitung, parce qu'en allemand, In Bearbeitung ça veut dire En construction. C'est dingue, non ?