Muffins

Cette recette est le fruit d'un croisement obscène entre une version ultra-cochonne et une version Weight Watchers des muffins aux flocons d'avoine et à la banane. Je me permets de vous en faire profiter parce qu'elle a été validée avec enthousiasme par Jack Bauer et une non-lectrice de ce blog.

Notez que ces muffins remplacent idéalement les biscottes quand il fait force 6 ou même plus et qu'ils accompagnent très bien les dures nuits de labeur sur le PC, c'est vrai au bout d'un moment les litres de café ça fait mal au ventre, il faut éponger un peu.

Les trucs bons :

  • 175 gr de farine
  • 100 gr de flocons d'avoine (type Quaker Oats)
  • 3 c. à c. de bicarbonate de soude ou 1 sachet de levure, ou moit-moit
  • 100 gr de vergeoise brune
  • 1 franche pincée de cannelle
  • 1 pincée de sel
  • 3 bananes bien mûres (le plus possible)
  • 100 gr de compote de pommes
  • 150 ml de lait
  • 1 oeuf
  • 1 grosse poignée de raisins secs (ou 2 si vous avez des petites mains ou que vous aimez beaucoup ça)
  • 100 gr de chocolat à pâtisser en grosses miettes (c'est pas obligé mais quand même c'est meilleur

Le tambouillage

Dans un saladier, on ajoute un à un tous les ingrédients secs, en mélangeant bien, surtout la vergeoise, il faut s'appliquer. Au début ça colle, ça fait des grumeaux, mais après quand elle est couverte de farine ça va mieux et c'est très joli.

Dans un gros bol, on met 2 bananes et demie coupées en gros morceaux, et zou, 40 secondes au micro-ondes, ça facilite l'existence. Attention, il ne faut pas manger la demi-banane restante, ou alors j'espère que vous avez des bananes en rab.
On écrase les bananes à la fourchette, sans pitié, et plaf la compote. On touille, et on rajoute le lait. On retouille, mais alors, doucement, gentiment, sinon on en fout partout, et toujours à la fourchette, ça marche bien. On finit avec l'oeuf, en ayant pris soin d'enlever soigneusement la coquille qu'il y a autour.

Après, c'est facile, mais subtil. On verse le mélange liquide (enfin, le terme exacte serait visqueux mais c'est pas très ragoûtant) sur le mélange sec, et on touille rapidement à la cuillère. Le but est d'imbiber harmonieusement les ingrédients secs, dès que c'est homogène, on arrête.

Yapluka mettre les raisins secs et les pépites de chocolat, en mélangeant une dernière fois pour qu'il y en ait pour tout le monde et pas seulement dans les deux premiers muffins que vous allez vous garder, égoïstes que vous êtes.

Le cuissage

Attention, demande l'aide d'un adulte pour utiliser le four, et ne mets pas les doigts dans la porte, tu peux te pincer très fort. Par contre, tu peux essayer de les mettre dessus, comme ça après tu sauras que c'est chaud et tu recommenceras plus.

On préchauffe à 190°C pendant 10 minutes. Pendant ce temps, on peut regarder la pâte gonfler, mais c'est pas très utile. Le mieux est de la mettre dans des moules à muffins. Par exemple, j'ai un super moule 6 muffins en silicone à bords rigides, c'est un miracle de technologie moderne. Si vous avez des moules ringards, assumez : beurrage et farinage obligatoires.

On se saisit d'une main ferme mais pas trop de la demi-banane restante, et on la découpe en rondelles que l'on répartit sur les muffins, c'est très joli quand ça sort du four après les 25 minutes réglementaires.

Le résultat

J'obtiens systématiquement 11 muffins avec cette recette, ça doit être la faute du moule. Amie qui te demande combien ça pèse sur la balance un beau muffin comme ça, sache qu'ils font environ 235 calories chacun (et 185 seulement si tu enlèves le chocolat), j'ai tout calculé moi-même.

Si c'est pas bon, vous avez le droit de venir vous plaindre dans les commentaires, mais il y a de grandes chances que je vous explique que c'est entièrement de votre faute.