La Vie secrète des mites

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Manif du 4 septembre : un peu d'organisation

Suite aux appels du dernier billet, nous sommes suffisamment nombreux pour constituer au pire une colonie de vacances, au mieux un Comité révolutionnaire. Dans la mesure où il serait irréaliste d’espérer se retrouver après la manif au milieu des gens qui se dispersent, je propose qu’on se retrouve avant. Je suis l’Astuce.

Rendez-vous donc à 13h30, à la station de métro Oberkampf sur le boulevard Voltaire. Il y a une sortie qui se trouve devant un café, sur une sorte de placette, sur le boulevard. De là nous pourrons rejoindre la place de la République tous ensemble en entonnant le Chant des Partisans puis, après avoir bien manifesté, aller prendre un pot quelque part. Si vous avez des idées de l’endroit pour boire un coup, les commentaires sont là pour ça.

À samedi !

Il n'est jamais trop tard pour bien faire

Parmi les trouze mille photos ratées de Prague, j’en ai sauvé une dizaine, pleines de romantisme tchèque, de plaques de rue et d’enfants morts qui grimpent sur une tour.

Montgolfière à Prague

Vouala, ses petites soeurs sont sur Flickr.

En buvant un café, mais à Tokyo

Je pense que je ne pourrai jamais faire un compte-rendu digne de ce nom sur le voyage que je suis en train de faire à Tokyo. Il y a tellement à dire, je ne saurais vraiment pas par quoi commencer. Pour le moment, je peux déjà vous dire qu’à Tokyo on trouve, en plus des Japonais et de la merveilleuse nourriture locale :

Clic simple sur le premier lien pour la ncer le magical diaporama light box.

Le tout recouvert de mots, partout. Je lis trois hiraganas et deux katakanas (pu et ra, c’est pratique pour trier les ordures) et deux kanjis (Tokyo, c’est tout, mais c’est parce que je loge à Tokyo Station, il faut pas que je me trompe d’arrêt, même si tout est aussi en anglais, ça aide). Je me sens totalement analphabète mais le dépaysement est total. Je suis absolument ravie d’être ici, et je compte bien augmenter un peu le rythme des photos parce que là c’est pas terrible, et y a quelques trucs obligés comme les gares, les trains et les panneaux.

Y a eu comme un glissement

Cliquez sur les photos, elles deviendront instantanément plus grandes et plus nettes. Magique.

Ça commence très simplement, l’air de rien. C’est le début de la soirée, il fait exceptionnellement beau, alors je décide de prendre quelques photos du quartier.

Et puis ça dégénère. Finalement j’ai du temps devant moi, je peux bien aller me balader un peu. Et photographier des enseignes, ou n’importe quoi d’écrit, j’aime bien collectionner ce genre de trucs. C’est bien la seule collection qui ne va pas prendre la poussière sur mon étagère (elle va encombrer mon disque dur, c’est moins grave).

Finalement, je touche le fond. Mais c’est pas ma faute, il fallait que j’aille chercher Olivier à la Gare du Midi.Je n’y suis pour rien s’il y a des ponts pleins de gros rivets, des fils électriques, des trains et des quais de gare.

Donc voilà, on part avec les meilleures intentions du monde et nos vices nous rattrapent. On n’est jamais assez vigilant.

Retour du pays des merveilles

Bien rentrés hier soir du beau pays de Dvořák et de la Révolution de Velours. J'ai tellement à raconter et à montrer surtout que je me demande encore ce que je vais faire de tout ça.

Prague

- page 1 de 2